• Sophie Deldime

Mon passé me hante...

- Maître, mon passé me hante.

Comment me débarrasser de tous ces poids ?

- Ce que tu appelles " poids" sont en fait les piliers de ton temple. En apprenant à les positionner comme des colonnes porteuses, tu ne te sentiras plus écrasé par elles. Tu deviendras ainsi le prêtre de ta cathédrale intérieure. Et tout sera célébration.

- Et comment transformer des poids en colonnes ?

- Ce qui t'a blessé, marqué et affligé est la fondation de toi-même. Tout cela a été un entraînement, une préparation pour faire émerger la créativité nécessaire à la construction de ton propre temple. Sans ces fondations, tu ne pourrais pas le construire. En t'arrêtant au chagrin, à la culpabilité ou aux gémissements, tu n'as toujours pas mis les mains dans la boue pour te façonner ...

- C'est qu'il n'est pas facile de comprendre la souffrance...

- Au contraire : elle vient te montrer le chemin. Mais nous nous obstinons à ne pas vouloir voir cette route sacrée... Parce qu'il est plus confortable de se noyer dans ses propres tourments que de les transformer en ancres de vie. Le passé est un coffre débordant de symboles à déchiffrer. Notre tâche consiste à trouver une nouvelle façon, créative et constructive, de raconter ce qui fut...

Afin de voir le trésor. Sinon, nous risquons de le confondre avec un tas de déchets à éliminer.

- Mon passé est donc un guide ?

- Le plus sage de tous les temps. Tes ancêtres ont tissé pour toi cette toile aux fils subtils afin que tu puisses trouver ton propre fil et continuer à broder la vie selon tes talents...

Ne perds pas le fil et s'il t'échappe des mains, il y a un endroit où tu pourras toujours le reprendre... C'est dans le battement de ton cœur. Qui fait encore écho aux battements de ceux qui ont vécu avant toi.

ELENA BERNABÈ


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2021 Bi-axiome