• Sophie Deldime

J’ai décidé d’être égoïste !

Mis à jour : mars 3

Qu'est-ce que l’égoïsme ? Et si c’était simplement le 1er pas pour commencer à vivre pleinement sa propre vie ?

La définition du dictionnaire dit "Attachement excessif à soi-même qui fait que l'on recherche exclusivement son plaisir et son intérêt personnels."

Bien, en d’autres termes « être égoïste » c’est « ne penser qu’à soi".

Et alors ? Penser à soi peut être salutaire.

Penser à soi est -il mal ? Prendre un moment seul est-ce mal ? Prendre le temps de se recentrer un court moment, est-ce mal ? Est-ce mal de dire non aux autres durant quelques instants ?

Et bien non, prendre du recul, un moment de pause, non, ce n'est pas mal.

Ces instants nous permettent d’être en paix avec nous-même, de nous centrer sur nos valeurs. Ils nous permettent d’être serein, ce qui peut être bénéfique dans les relations à l’autre. Les « je dois », les « il faut » pullulent à une vitesse et avec une telle force que nos « j’ai envie » et « j’ai besoin » disparaissent… Tout comme nos rêves qui ploient sous nos responsabilités que nous cherchons à justifier. Et tout ça pourquoi ? Pour ressembler aux stéréotypes de la société ?

Alors, pourquoi ne pas remettre nos valeurs en avant ? Pourquoi ne pas se respecter mieux et plus ? Pourquoi ne pas vibrer avec son âme ?

Mais... comment trouver un juste milieu pour penser à soi dans cette société où nous devons sans cesse penser aux autres me demanderiez-vous ?

Alors, voici une proposition pas très malhonnête 😊

Et si nous nous traitions comme nous traiterions notre meilleur ami ? Que dirions-nous à un copain qui souhaite prendre soin de lui mais qui n’ose pas par peur d’être traité d’égoïste ?

Perso, je lui dirais « tu t’en fiches de ce que pensent les autres ! » Ouais mais bon, pas facile quand même d’oublier la vie que nous ne voulons plus comme ça d’un claquement de doigt (Euh, au fait, nous ne sommes pas obligé de tout balancer non plus hein, quoi que 😊).

Alors, commençons par un pas à la fois, pour nous préserver et nous offrir une parenthèse de « NOUS », une pause « égoïste » !

Pourquoi ne pas commencer par instaurer un rituel durant lequel nous nous donnons du temps à nous et rien qu'à nous et ce, en pleine conscience (et oui encore et toujours ce mot mais il est tellement bénéfique, essayez, vous verrez !)? Il peut se dérouler tous les soirs ou tous les matins ou encore durant la pause déjeuner.

Cela peut être prendre une tasse de café ou de thé, dans un endroit calme, avec un fond sonore qui nous plait (si nous ne sommes pas chez nous, nous pouvons enregistrer une musique sur notre smartphone, c’est génial cette petite chose 😊). Cela peut être aussi une promenade dans la nature, seul ou avec le chien. Ou aussi un bon bain, avec quelques bougies allumées pour installer une ambiance chaleureuse et reposante.

Cela peut être un moment plus long où nous profitons pour prendre soin de nous : nous prenons le temps de nous démaquiller, de nous brosser les dents en pensant aux bienfaits de ces gestes, nous savourons une douche en évacuant le stress de la journée, nous nous détendons et profitons de l’eau chaude sur notre corps et nous terminons par un lait de corps que nous étalerons sur notre peau par un massage délicat.

Et pour d’autres, ce merveilleux moment peut être une séance de sport en solo où vous allez tout donner, ou pas.

Vous pouvez également vous octroyer une séance de méditation? Qu'elle dure 5, 10 ou 30 minutes, c’est toujours le timing idéal.

En fait, ces moments égoïstes peuvent être tout ce dont vous avez envie.

L’important est d’en retirer un bénéfice personnel.

Il est vrai que durant ce moment, vous ne serez pas disponible pour personne (même si le smartphone est à portée de mains, il sera en mode avion n'est-ce pas …?)

Mais ce moment, peu importe sa durée, va vous permettre de vous relaxer, de vous reposer ou si votre besoin se trouve ailleurs, de vous booster ou vous dépenser.

Cet instant va simplement vous faire du bien.

Alors oui, je sais que vous avez des voix qui hurlent dans votre tête « Mais, ça ne va pas non, et les enfants, et le souper, et le travail, c’est impensable pour moi, c’est inimaginable, c’est …." Ce ne sont que des excuses. Nous pouvons trouver le temps pour ce que nous voulons vraiment (ça, ce sera l’objet d’un futur article 😊) !

Il est évident que comme toute habitude à mettre en place, ce n’est pas simple. "Madame Culpabilité » va venir frapper à la porte mais pourquoi ne pas instaurer un rendez-vous avec soi-même ? Comme nous le ferions avec notre meilleur ami.

Et au fil du temps, ce rituel va prendre un peu plus de place, un peu plus de temps tellement il vous apportera ce que vous cherchez. De quelques minutes par jour, il va passer à une demi-heure, puis une heure, puis une demi-journée, puis une journée, un week-end et pourquoi pas quelques jours voire une semaine complète 😊.

Et ces moments de pur bonheur peuvent évoluer. Ils vous auront appris à vous respecter, à vous aimer. Alors, pourquoi ne pas se respecter encore un tout petit peu plus en ne décrochant pas à la bonne copine qui appelle pour se plaindre de la pluie, des factures ou pour vous raconter le dernier "scoop" ? Pourquoi ne pas oser dire non à sa collègue qui vous refile un peu plus de travail alors que vous en avez déjà bien assez ? Pourquoi ne pas dire non à cette soirée où vous n’avez pas envie d’aller ? Pourquoi ne pas oser dire que le sujet de conversation n’apporte aucun bénéfice à personne et la réorienter vers un sujet plus plaisant, plus enrichissant ?

Parce que dire non aux autres c’est se dire oui à soi , c’est se faire respecter et se respecter, c’est être celui ou celle que l’on est vraiment.

Toutes ces petites choses égoïstes permettent de reprendre son souffle, de booster son énergie, de rester accessible pour les choses qui font du bien. Elles permettent d’être mieux à l’écoute, d’être mieux disponible, d’être plus serein, d’être inspirant.

Alors, si nous devenions notre meilleur ami ?

©2020 Bi-axiome